Création d’un institut de formation aux métiers de l’eau, l’assainissement et l’environnement à Fès

Une Convention de partenariat  a été signée ce mercredi 14 juillet 2021 entre la Coalition marocaine pour l’Eau « COALMA », le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc et le Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement.

Prévue jusqu’en 2022, cette convention prévoit la création d’un institut de formation aux métiers de l’eau, l’assainissement et l’environnement à Fès.

La Convention a été signée en marge de la Conseil National de l’Entreprise de la CGEM.

COALMA a présenté son Livre Bleu sur les Risques Naturels et la Durabilité de l’Eau et propose 9 recommandations pour agir

La Coalition Marocaine pour l’Eau « COALMA » a élaboré en fin 2020 un important document d’orientation « Livre Bleu » de capitalisation de la mémoire collective des bonnes pratiques de ses membres sur la période 2016-2019.

Véritable condensé d’une cinquantaine de pages sur les risques naturels et la durabilité de l’eau, cet ouvrage traduit plusieurs actions de COALMA en mesures concrètes, en vue de les partager avec les acteurs nationaux et internationaux et de contribuer à pérenniser durablement les ressources en eau et à valoriser l’expertise marocaine.

Deux séries de documents et de rapports d’activités sont à l’origine de la quintessence de ce livre :

  1. les contributions propres aux membres de la Coalition dont l’objectif retenu collectivement est de présenter brièvement l’état des lieux, les enjeux et les suggestions et/ou engagements spécifiques à chacun de leurs métiers. A cet égard, COALMA innove par sa composition dans la mesure où elle se présente comme une plateforme qui regroupe des représentants des secteurs publics et privés, de l’université, de la société civile avec un Comité scientifique formé d’experts nationaux et internationaux.
  2. les conclusions à partir de rencontres organisées à son initiative :
    1. la déclaration à l’occasion de la COP 22 tenue à Marrakech dans le cadre de l’atelier sur le thème « Ensemble pour le nexus eau et climat : un objectif partagé », en date du 8 novembre 2016 ;
    1. le colloque sur le thème « Quelles synergies entre les parties prenantes pour une gestion durable de la ressource en eau ? », tenu à Agadir le 31 mars 2017 à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau ;
    1. le side event à l’occasion de la COP 23 sur le thème « Pour une meilleure gouvernance du cycle de l’eau : eaux intérieures et milieux littoraux », organisé à Bonn en date du 10 novembre 2017 ;
    1. le Business Dialog (rencontre internationale) sur le thème « Risques naturels et ressources en eau », tenu les 25 et 26 avril 2019 à Marrakech au Musée Mohammed VI pour la Civilisation de l’Eau au Maroc ;
    1. la conférence internationale sur le thème « Eau, changements climatiques et nouveau modèle de développement », tenue à Casablanca le 11 juin 2019 dans le cadre de la 6e édition du SITeau ;
    1. les résultats de six conférences visites qui nous ont permis de remonter les réalités du terrain et de rendre plus visible l’expertise du Maroc.

A travers cet ouvrage, COALMA est dans son rôle puisqu’elle se positionne comme force de proposition auprès des parties prenantes et œuvre en faveur de la durabilité d’accès à l’eau et de son utilisation rationnelle et de la réduction de la vulnérabilité aux risques liés à l’eau voire d’adoption de mesures d’adaptation au changement climatique, en articulant son action essentiellement autour de quatre concepts : l’eau, le dérèglement climatique, le développement durable et la gouvernance, dont chacun est, en soi, une source de complexité. Elle attire également l’attention sur des questions d’éducation, de recherche et d’innovation.

En guise de synthèse du Livre Bleu, COALMA formule 9 recommandations pour agir :

  1. Patrimoine hydrique et risques naturels : pour une connaissance actualisée
  2. Quel cadre juridique et institutionnel pour une gouvernance responsable ?
  3. La valorisation des ressources en eau non conventionnelles
  4. Une attention à l’agriculture, cette buveuse d’eau
  5. L’entreprise de gestion des eaux de boisson
  6. Le financement : évoluer vers un modèle de financement de développement
  7. Le renforcement des capacités : un préalable
  8. Soutenir et accompagner la recherche-action-développement : une nécessité
  9. Sécurité et efficacité hydrique : des approches éco-compatibles d’usages optimisés de l’eau

GALERIE PHOTOS

COALMA organise une cérémonie pour présenter son livre bleu : « Risques naturels et durabilité de l’eau »

Elaboré en fin 2020, le Livre Bleu est un ouvrage de capitalisation qui, partant de toutes les activités et actions réalisées pendant un mandat, offre un ensemble de recommandations pour agir dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

COALMA souhaite diffuser et partager les conclusions de cet ouvrage avec les acteurs nationaux et internationaux en vue de contribuer à pérenniser durablement les ressources en eau et de valoriser l’expertise marocaine.

La cérémonie connaitra, au-delà de la présentation du livre, de son processus de préparation et de ses 9 recommandations, les témoignages de M. Loïc Fauchon, Président du Conseil Mondial de l’Eau et de M. Abdoulaye SENE, Président du Comité préparatoire du Forum Mondial de l’Eau de Dakar/CEDEAO.

Date : mercredi 30 juin 2021 à 10h.
Lieu : Hôtel Farah, Place du 16 novembre à Rabat.

Contact Médias :
Pr Houria Tazi Sadeq,
Présidente de COALMA,
Gouverneur au Conseil Mondial de l’Eau
h.tazisadeq(at)coalma.ma / contact(at)coalma.ma


Contact :
M Manwah AYASSOR

Chef de Projets COALMA,
m.ayassor(at)coalma.ma

COALMA est invitée au « Rendez-vous de l’UNICEF 2.0 »

La première rencontre dédiée à la thématique des droits de l’enfant face à la pénurie d’eau sera tenue le 17 juin de 11h30 à 13h00, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.

COALMA sera Représentée par son membre, Mme Mathilde Houdart, Responsable Développement Durable de Lydec et coordinatrice des activités de la Fondation Lydec.

La place des eaux non conventionnelles dans la stratégie de Développement Durable d’OCP

Face au stress hydrique grandissant et aux impacts des changements climatiques, notamment en zone aride et semi-aride, il est nécessaire de renforcer et dynamiser les opportunités offertes par l’utilisation des eaux non conventionnelles. La Stratégie Eau du Groupe OCP offre, ainsi, un exemple en la matière.

COALMA a le plaisir de vous inviter à la 9e édition du cycle de ses Conférences-Visites, organisée conjointement avec OCP sur le thème « La place des eaux non conventionnelles dans la stratégie de Développement Durable d’OCP », le jeudi 10 juin 2021 de 16h à 18h via la plateforme ZOOM avec une retransmission en direct sur YouTube.

Inscription : https://us02web.zoom.us/webinar/register/4016131370986/WN__Hj0kEi_S6C7NBlzdLAhlQ

Programme :

  • Mot d’ouverture par Houria Tazi Sadeq, Présidente de COALMA.
  • La stratégie de Développement Durable d’OCP par Hanane Mourchid, Directrice Sustainability & Green Industrial Development à OCP.
  • Le Programme Eau par Karim Saoud, Vice-President Water & Energy à OCP.
  • L’expérience Jorf Lasfar de dessalement d’eau de mer par Chaimaa Ben skoura, Team Coordinator Dessalement à OCP.
  • L’expertise de JESA dans le domaine des eaux non conventionnelles par Mohamed Amine Rabitateddine, Project manager à JESA.
  • Séance Questions/Réponses?
  • Mot de clôture par Houria Tazi Sadeq , Présidente de COALMA.
  • Modération par Zineb Benjelloun, en charge du External Engagement au sein de la Sustainability Platform à OCP

COALMA Sensibilise les élèves du LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL LOUIS MASSIGNON, à l’occasion de sa semaine de célébration de la Terre et le développement durable

Dans le cadre de son programme de sensibilisation des générations futures  à la problématique de l’eau, au développement durable et à la citoyenneté, la COALMA à travers sa Présidente Pr Houria TAZI SADEQ était invitée à la conférence tenue le jeudi 27 mai 2021, au LYCÉE FRANÇAIS INTERNATIONAL LOUIS MASSIGNON, à l’occasion de sa semaine de célébration de la Terre et le développement durable.

Après avoir présenté les grandes dates relatives à l’évolution du  développement durable, la Présidente a abordé les 17 ODD en mettant l’accent sur L’objectif 6 qui consiste à garantir l’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène.

La question de la citoyenneté a été abordée dans un second temps, pour rappeler les obligations ainsi que le droit de chacun de participer aux processus décisionnels  en matière de politiques publiques.

En vue d’illustrer son propos, Mme la Présidente a d’une part,  explicité la notion de responsabilité sociétale des entreprises, et d’autre part rappelé les avancées en matière de droit à l ‘eau et notamment au niveau international, la Résolution A/RES/64/292 intitulée « Le droit de l’homme à l’eau et à l’assainissement », (Assemblée générale des Nations Unies, 28 juillet 2010) qui reconnaît le « droit à un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à un coût abordable d’une eau salubre et de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques de chacun »,

Au niveau national, l’article 31 de la Constitution Marocaine de 2011 précise également ce droit : « l’Etat, les établissements publics et les collectivités locales œuvrent à la mobilisation de tous les moyens à disposition pour faciliter l’égal accès des citoyennes et des citoyens aux conditions leur permettant de jouir des droits :

  • à l’accès à l’eau et à un environnement sain ;
  • au développement durable. »

Pr Houria TAZI SADEQ finira son intervention sur un ton d’espoir en la future génération à travers l’expression : « l’eau est une école pour la démocratie »

CONFERENCE-VISITE VIRTUELLE : l’Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia, face à la problématique des Inondations

COALMA organise la 8e édition de son cycle des Conférences-Visites Virtuelles en partenariat avec la l’Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia sur le thème de « l’Agence de Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia, face à la problématique des Inondations », le mardi 18 mai 2021 à partir de 16 heures.

Seront abordés :
– la Modernisation du réseau de mesure et plateforme de prévisions des crues ;
– le Plan de prévention des risques des inondations de la Région Casablanca – Settat.

Pour participer : https://us02web.zoom.us/webinar/register/4016131370986/WN_oexWVm-IQu2EMq4nUur97g

Journée mondiale de l’eau : valoriser l’eau

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, je salue et exprime ma fierté quant aux rôles des membres de notre Organisation et de tous  ceux qui ne ménagent aucun effort ‘hommes et femmes’  pour l’accès de tous à l’eau

Évidemment cette cause est retenue comme priorité par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie  et nous saluons Sa clairvoyance et Son engagement.

Outre toutes les fonctions de l’eau en tant facteur de développement, de paix et de justice sociale, l’eau s’est affirmée,  pendant la pandémie du COVID, comme facteur d’hygiène et de barrière et nous rendons hommage aux services d’eau et d’assainissement qui n’ont ménagé aucun effort pour assurer l’accès à l’eau.

Elle requiert, cependant, de notre part à tous d’en comprendre la valeur et d’avoir un comportement responsable pour la consommer de manière parcimonieuse, de la protéger, de la valoriser et d’éviter qu’elle ne soit source de pollution pour l’environnement.

Houria Tazi Sadeq
Présidente

Témoignages de femmes actrices dans le secteur de l’eau au Maroc

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, COALMA a mis à l’honneur les femmes aux postes de responsabilités dans les métiers de l’eau et l’assainissement au Maroc, et cela à travers un webinaire intitulé « Témoignages de femmes actrices dans le secteur de l’Eau au Maroc », le lundi 08 mars 2021 à 16h.

Après une introduction présentée par Mme Houria TAZI SADEQ, Présidente de COALMA, ont témoigné de leurs rôles et fonctions :

  • Mme Charafat AFAILAL, Ex Secrétaire d’État Chargée de l’Eau, Ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.
  • Mme Safae AMARTI, Directrice Générale, Régie Autonome Intercommunale De Distribution D’Eau Et D’Electricité D’Oujda.
  • Mme Karima BAKKALI, Ingénieur Etudes et Développement, IWRI/Université Mohammed VI Polytechnique.
  • Mme Karima BELGHALI, Responsable du Service Travaux et Entretiens Eau et Assainissement, Redal.
  • Mme Chaimaa BEN SKOURA, Coordinatrice d’Equipe de l’Unité de Dessalement, Jorf Lasfar OCP
  • Mme Seham DEMMOUN, Responsable Support à l’exploitation et Intérim du poste de responsable suivi et contrôle des performances du réseau eau potable, Amendis.
  • Mme Samira EL HOUAT, Directrice, Agence du Bassin Hydraulique du Sebou.
  • Mme Salma JARIRI, Ingénieur Responsable division nouvelles technologies de l’eau, Direction Technique et Ingénierie, Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable.
  • Mme Maria SNOUSSI, Présidente de l’IRD, Université Mohammed V Rabat.

l’évènement a été modéré par M. Mohamed CHAIBI, Président de la COVAD et membre de COALMA.

Programme

Quelle gouvernance de l’eau dans un contexte de rareté ?

Par Pr. Houria Tazi Sadeq
Avocat et présidente de la Coalition Marocaine pour l’Eau

dans LA REVUE DE L’INSTITUT VEOLIA – FACTS REPORTS N° 22 – Eau, déchets, énergie : Quel avenir pour les services essentiels en Afrique ? 2021
page 34-38

Au Maroc, l’eau a toujours été érigée en priorité. Le discours des pouvoirs publics et certaines actions concrètes démontrent qu’il existe une prise de conscience manifeste de la valeur de la ressource en eau, accompagnée d’une volonté politique d’organiser et de maîtriser sa gestion. Elle est, et une fois de plus, présentée en priorité et de surcroît en tant que facteur de stabilité dans le Discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohamed VI à la
Nation à l’occasion du 19e anniversaire de l’accession du souverain au Trône (juillet 2018) : « Notre souci constant d’améliorer la situation sociale générale et de relever les défis économiques n’a d’égal que Notre engagement actif à préserver et à valoriser les ressources stratégiques de
notre pays. En la matière, au premier chef, l’eau joue un rôle clé dans la dynamique de développement et dans la préservation de la stabilité… »

Depuis son indépendance, le Maroc a mis en œuvre une politique de l’eau et des mesures législatives et institutionnelles pour mieux encadrer la gestion de la ressource et sa distribution aux populations, y compris les plus précaires. Le contexte actuel de rareté et de changement climatique amène à repenser les systèmes de gouvernance de cette ressource essentielle.

l’intégralité de l’article de Pr. Houria Tazi Sadeq

Demander la copie Intégrale de LA REVUE DE L’INSTITUT VEOLIA – FACTS REPORTS N° 22 en Français (6.96 Mo) ou en Anglais (7.04 Mo) en cliquant ici